Arbitraire vient de perdre l’un de siens.

Celles et ceux qui ont participé à cette aventure collective ont eu le plaisir de côtoyer DDB, le plus beau sourire d’entre tous. Il nous a quitté récemment et subitement.
Ému-e-s, nous nous souvenons des moments passés à ses côtés, à l’école, en festival puis à l’atelier, où nous avons dessiné et façonné ensemble de nombreux exemplaires de la revue.
En plus de son amitié, nous retiendrons sa fameuse couverture d’Arbitraire 9, ainsi que ses dessins psychédéliques et malicieux.

Merci et bonne route Captain DDB !

totok

Publié dans Non classé

Les Nouvelles Arbitraire // Juin 2016

titrenewsMai

L’équipe d’Arbitraire vous souhaite un bon début d’été, pourvu qu’il tienne.
Nous nous apprêtons à faire une pause estivale, mais nous vous laisserons en compagnie de L’Excavation d’Okidokio,
le dernier ouvrage de Dan Rhett à paraître chez Arbitraire dans la collection Étoile.
Sa date de sortie a été repoussée mais il n’en sera que plus beau.

Vous pourrez le trouver en librairie à partir du 15 juillet !

– À très vite –

lignelivres

À PARAÎTRE – 15 juillet 2016
Dan Rhett – L’Excavation d’Okidokio
Bilingue

104 pages / 11,5 cm x 16,5 cm / 18 €
Dos carré cousu collé – Impression intérieure offset N&B
– Couverture toilée avec embossage – 
 Poster recto verso de 40 x 60 cm en bichromie

Collection Étoile

apercu couv OKIDOKIO Dan Rhett-web

“Plus de 320 artefacts ont été exhumés dans la zone d’Okidokio par l’archéologue Gibbon Anchlich et son équipe. Cette trouvaille suggère l’existence passée d’une culture jusqu’alors inconnue… Outre ces artefacts, deux sépultures ont été découvertes lors des fouilles : les corps enfermés sont les seuls témoins de cette culture désormais éteinte. Dans un soucis de transmission au public de cette découverte scientifique et historique majeure, l’ensemble de ces artefacts a été recensé : les objets en question sont numérotés et archivés dans le carnet que vous tenez entre les mains. Nous espérons ainsi pouvoir étudier plus avant les implications de cette découverte, notamment la place de cette société inconnue dans l’évolution de notre espèce. L’institut Calzoni est fier de présenter cette découverte historique fondamentale dans L’Excavation d’Okidokio, première publication de son département d’Archéologie. La collection de Gibbon Anchlich, archéologue en chef, est également présentée ici sous forme d’affiche.”

– L’institut Calzoni –

38 39

Dan Rhett a quelque chose d’un collectionneur, un collectionneur d’objets qui n’existent pas et attestent de l’existence d’un monde mythique impossible. L’Excavation d’Okidokio est un livre de dessins, un catalogue de poteries sorties tout droit de l’imagination de l’auteur ; objets considérés comme étant rapporteurs d’évènements, comme marqueurs historiques. Mais Dan Rhett n’a pas simplement imaginé et dessiné ces pots, il a créé un monde autour d’eux : il a tracé les plans des zones où ils ont été exhumés, il a figuré l’archéologue et l’équipe qui allaient les trouver et les conditions de ces découvertes, c’est toute une herméneutique de ce monde inconnu qu’il nous donne à découvrir, à fantasmer. 40 41

Dan Rhett est américain et vit à Chester, dans l’état de Virginie. Il sort de l’université en 1990, diplômé en Techniques d’impression et en Peinture ;
il explore depuis trente ans une variété de disciplines : arts numériques, peinture, bande dessinée, dessin, bijouterie…
Il a également édité un jeu de cartes dont il a créé les illustrations et les règles, alliant talent et astuce, ainsi que deux livres de bande dessinée : Codex Comique et Irvingtome.
Il est également passionné de chiffres et de figures géométriques complexes : en cherchant bien sur son site cafe64.net,

on trouve des petits jeux vidéo, des générateurs aléatoires de dessins (visages ou formes abstraites), des choses incompréhensibles sur les chiffres et la géométrie, et de formidables galeries d’images. 

http://www.cafe64.net/

L’Excavation d’Okidokio, -troisième ouvrage paru chez Arbitraire-, synthétise deux fascinations profondes de Dan Rhett. On y retrouve sa passion pour l’art antique où tout était unique et fait-main, allant des poteries grecques à celles des Mayas du VIIème siècle, en passant par des images évoquant celles du Moyen-Age, des indiens d’Amérique ou flirtant avec le Surréalisme.
On ressent également l’influence des jeux de rôle et des jeux-vidéos en ligne multi-joueurs qu’il connaît bien,
dans lesquels les avatars collectent et se débarrassent constamment
d’ « items ».

http://www.arbitraire.fr/livres_64FFFA.php
http://www.arbitraire.fr/livres_CodexComique.php

pot 3

Un avant-goût : déballage des posters et des bandeaux…
Des nouvelles après l’assemblage !

Tot-Deballageposter ligneAffiches

Une affiche en l’honneur de la librairie Le Bal des ardents réalisée par Oriane Lassus & Renaud Thomas !
Plusieurs papiers différents, plusieurs couleurs aussi… Et vous pouvez même vous faire des masques.
– Disponible à la librairie (17 Rue Neuve, 69001 Lyon) pour 5 euros –
 – Et à l’atelier Arbitraire (231, rue de Créqui, 69003 Lyon) –

13221179_1565774780389357_7759521577211584807_o 12440765_1565774777056024_3254947709465394612_o 13244245_1565774790389356_3626479023629882955_o ligneExposition des originaux de « Quoi de plus normal qu’infliger la vie ? »
d’Oriane Lassus 
à l’Atelier Arbitraire
– Atelier Arbitraire 231 rue de Créqui, 69003 Lyon –

Ouvert en semaine, entre 10h et 19h environ
– Jusqu’en Octobre 2016 –

TotOriane bientot ligne

Publié dans Livre, Non classé Tagué , , , , , ,