L'Excavation d'Okidokio
Dan Rhett
Quoi de plus normal qu'infliger la vie ?
Oriane Lassus
Anyone 40
Léo Quievreux
Les Puissances de l'Avenir 2
Renaud Thomas
Isaac Neutron, vers de nouveaux paradigmes galactiques
Pierre Ferrero
Norak
Jean-Michel Bertoyas
Sainte-Abs
JC Menu
Gris
Olivier Schrauwen
Un vrai guerrier ne meurt jamais même si ça signifie la mort
Antoine Marchalot
64 FFF A
Dan Rhett
Magic Art Digital
Antoine Marchalot
Super Arbitraire
Camille Dufayet & Charles Papier
Codex Comique
Dan Rhett
Isaac Neutron//Poupy
Pier Ferrero//Luca
Les Puissances de l'Avenir
Charles Papier
Prédateur Urbain
Géraud
Docteur Ursula Brandt
Patient n°1

Charles Papier

Épuisés

Professeur Shnapeufli 2

Pierre Ferrero

L'Abbé Noir

Mattt Konture, Willy Tenia, Lilas

Surprise Mur

Vincent Pianina

Professeur Shnapeufli

Pierre Ferrero

Patrique & Lombrique

Antoine Marchalot

Rapide Biscuit

Vincent Pianina

Au Pays de la Glace

Max Lefko

Patate

Heln

Le Cas Davresky

Vincent Pianina & Charles Papier

Mister Happy

Mister Happy

Mad

Mister Happy

El Baile Loco

Vincent Pianina & Charles Papier

Détours Jumeaux

Max Lewko

Je n’ai jamais étés
doué pour la vérité

Vincent Pianina

Papi Henri

Ophélie Bernaud

La courte mésaventure de
la souris devenue fromage

Pierre Ferrero

Mousquetaires n°1 & 2

Collectif

A

Collectif
Quoideplusnormal Quoideplusnormal Quoideplusnormal Quoideplusnormal Quoideplusnormal Quoideplusnormal Quoideplusnormal Quoideplusnormal Quoideplusnormal Quoideplusnormal Quoideplusnormal Quoideplusnormal Quoideplusnormal

Quoi de plus normal qu'infliger la vie ? - Par Oriane Lassus
16 €

Sortie officielle le 10 mars 2016

60 pages / 18,9 cm x 26,5 cm - Impression intérieure offset N&B - Jaquette sérigraphiée 2 passages sur carton gris - Hors-Collection - ISBN 978-2-918553-18-2

Avec “Quoi de plus normal qu’infliger la vie ?”, Oriane Lassus interroge avec une intelligence acide et sensible la question de la nulliparité.
Et si la réponse n’était pas si évidente que ça ? Et si on pouvait ne pas trouver ça “normal”, justement, de procréer ?

À travers le regard et l’environnement d’une protagoniste anonyme, c’est le jeu d’influences imposé par une société normative qui est questionné, et la difficulté pour les femmes de faire un choix intime : “Tu changeras d’avis, tu verras.” ou le fatal “Tu le regretteras quand tu mourras seul·e et abandonné·e de tous”. D’où vient cette évidence supposée ? Comment penser en dehors de cette évidence ? “Quoi de plus normal qu’infliger la vie ?” s’intéresse aux normes familiales, sociétales, affectives qui régentent aujourd’hui la vie de tout adulte un tant soit peu poreux aux jugements de son prochain.

Avec un humour sans rire, construit sur la forme du gag mais aboutissant à quelque chose de plus amer, Oriane Lassus est à la frontière entre le politique et le personnel (comme le slogan féministe le dit si bien : “le privé est politique”). Le livre, construit autour d’une trame réaliste - des scènes intimes ou publiques vécues par une jeune femme revendiquant sa volonté de ne pas avoir d’enfants - est ponctué de digressions burlesques confinant à la monstruosité.

On peut sentir poindre la frénésie joyeuse de Brétécher, le grotesque dépeint dans l’oeuvre de Reiser, lus durant son enfance, ou encore l’engagement total de Gébé, pour ce qui est de l’héritage des années 70. Fouillant les entrailles de son temps avec un trait nerveux et dynamique, en perpétuelle recherche, l’auteure déforme les corps et distord les cases. On pense également au travail de Placid, de Baladi ou encore de Caroline Sury. Ceci dit, il est bien difficile de réduire le travail d’Oriane Lassus à ces rapprochements tant son propos, ses dialogues, son trait apparaissent singuliers, réussissant à représenter colère et violence dans une
articulation subtile à une sensibilité et un intérêt tournés vers l’Autre.

L'auteur :

Oriane Lassus est née à Besançon en 1987. Après un bac Arts Appliqués et un diplôme de Communication Visuelle option Multimédia, elle part étudier l’illustration à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles. En 2011, elle remporte à Angoulême le prix Révélation Blog sous le pseudonyme d’Aspirine,ce qui lui permettra de publier en 2012 son premier album “Ça va derrière ?” aux éditions Vraoum, dans lequel elle exprime son ressentiment pour les véhicules à quatre roues et sa passion pour les détails
a priori insignifiants.

En 2013, Super Structure, petite maison d’édition belge, lui propose un journal : les lecteurs découvrent Oriane Lassus sur un format considérable. “Immobilerie Pointure“ est une grosse machine à raconter un monde à la fois comique et monstrueux, celui des agences immobilières et des recherches de logement.

Son blog, Spongiculture, lui sert toujours d’espace pour expérimenter la création numérique et s’épancher en toute tranquillité dans des pages bien plus vastes, dans lesquelles on peut entrer, sortir, cliquer et entendre de la musique…


http://www.blog.spongiculture.net/

Presse :

- MaXoe : http://www.maxoe.com/rama/culture-dossiers/focus-livres/4-cases-en-plus-quoi-de-plus-normal-quinfliger-la-vie-preview/
             http://www.maxoe.com/rama/culture-dossiers/focus-livres/4-cases-en-plus-quoi-de-plus-normal-quinfliger-la-vie-linterview-doriane-lassus/
- Librairie Contrebandes : http://www.contrebandes.net/spip.php?article448
- Le dernier des blogs : http://hyperbate.fr/dernier/?p=36079
- Cheek : http://cheekmagazine.fr/culture/oriane-lassus-bd-no-kids/
- Le Petit Bulletin : http://www.petit-bulletin.fr/lyon/animations-connaitre-article-54042-Oriane+Lassus+++mal+de+mere.html
- Jet FM :
http://www.jetfm.asso.fr/site/Esperluette-lundi-25-avril-a-17h.html - A 45'12
- Radio GrandPapier : http://radio.grandpapier.org/Emission-du-20-avril - A 24'30